Le colloque « Teilhard et Shanghai » s’est tenu avec succès à Shanghai le 15 octobre 2016

Dans les pas du Colloque de Pékin en 2014 et de celui de Shara Ousso Gol en 2015, co-organisé par le Centre Mateo Ricci & Xu Guangqi, l’Université de Fudan, l’Institut des études religieuses, l’Académie des sciences sociales, l’Association des Amis de Teilhard Chinois en cours de constitution, le Centre Zi Ka Wei, et la Bibliothèque de Shanghai, le colloque « Teilhard & Shanghai » s’est tenu avec succès le 15 octobre à Shanghai.

Pierre Teilhard de Chardin était très lié à Shanghai. C’était dans cette ville cosmopolite qu’il a foulé pour la première fois le sol chinois au mois de mai 1923. Pendant la seconde guerre mondiale, il y a fait plusieurs séjours. Sa sœur Françoise y a vécu de 1909 à 1911 en tant que Sœur Supérieure de l’ordre des « Petites sœurs des Pauvres ».

Une cinquantaine de personnes en provenance de différents horizons se sont réunies pour évoquer la présence de Teilhard et de sa sœur Françoise à Shanghai.

Avec beaucoup d’anecdotes, le Professeur Li Tiangang a réussi à faire revivre la présence des jésuites dans les quartiers de Zi ka wei et leur contribution au développement de Shanghai au travers de leurs différentes œuvres : universités, bibliothèques, observatoire météo, ateliers d’œuvres artistiques, etc.

Alex Wang a évoqué la vie de Françoise Teilhard de Chardin dans cette ville qu’elle avait tant aimée. Dans sa lettre à son frère, elle avait écrit au début 1911 « N’oublie pas, j’y tiens essentiellement, de demander à Notre-Seigneur, à ta première messe, qu’il veuille bien me prendre tout entière et me garder la Chine jusqu’à mon dernier jour. » Elle y mourut et fut enterrée suite aux complications dues à la petite vérole (nom donné alors à la variole).

La saga du livre « Le milieu divin », telle que retracée et racontée par le Professeur Wang Haiyan, a retenu toute l’attention de l’audience. Depuis la première version jusqu’à la publication, l’histoire mouvementée de cet œuvre a été le reflet de la vie de Teilhard.

En s’appuyant sur une série de photos historiques, Madame Chen Mi a réussi à décrire de façon vivante le cercle des amis internationaux et chinois de Teilhard en Chine, avec lesquels ce dernier entretenait des amitiés profondes et parmi lesquels, nous pouvons citer V.T. Ting et W.H. Wong.

A travers son intervention « La petite histoire et la grande histoire : Angle de Teilhard», le Professeur Yan Kejia a souligné la pertinence et la fécondité de l’approche de Teilhard en insérant l’histoire humaine dans celle de l’univers.

M. Guo Jianwei, chercheur et ancien directeur de l’Institut de paléontologie vertébrée et de Paléoanthropologie a partagé avec l’audience sa lecture de l’ouvrage majeur de Teilhard « Le phénomène humain ». Pour lui, Teilhard a été le prophète, en soulignant l’évolution de la vie vers l’esprit en passant par les étapes successives y compris l’homme.

Une table ronde très animée a suivi la projection du documentaire « Teilhard et la Chine » produit par Benoît Vermander. Les panelistes ont souligné l’actualité de la pensée de Teilhard en Chine vis-à-vis de la quête du sens des jeunes générations.

La visite du quartier Zi Ka Wei a fourni aux participants l’opportunité de découvrir la 1ère station météo en Extrême Orient de l’époque, le site de l’université Aurore et la bibliothèque des Jésuites, encore intacte mais fermée au public.

Ce colloque a été une réunion enrichissante pour les Amis de Teilhard. Quant aux jeunes participants de Shanghai, ils ont été agréablement surpris de découvrir Teilhard, un penseur si proche d’eux et ont pris la résolution de commencer à lire Teilhard, tout comme ceux d’autres villes telles que Pékin, Nankin, Kunming, et Chengdu où des conférences sur ce grand ami de la Chine ont été organisées.

rédigé par Alex Wang

Compte-rendu en anglais et photos dans ce fichier